Drôles de blagues sur les poulets

Dans le registre des blagues complètement stupides les poulets ne sont pas mauvais…

Pourtant en pensant à des blagues débiles nous viennent souvent à l’esprit les blagues sur les blondes, les belges. Mais vous allez voir que l’humour de poulet est pas mal non plus…

Voici quelques blagues de poulet bien stupides, mais plus c’est bête, plus c’est drôle 😉

[separator style_type= »single » top_margin= »30″ bottom_margin= »30″ sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

Un promeneur se balade aux abords d’une ferme. Soudain il aperçoit un poussin plein de merde.
Il le regarde avec étonnement puis continue son chemin.
Quelques mètres plus loin, il aperçoit un autre poussin , lui aussi, est couvert de merde. Intrigué, le promeneur poursuit sa route et aperçoit encore de nombreux poussins, tous couvert de merde. De plus en plus intrigué, il arrive près de la ferme.
A ce moment, la porte de la ferme s’ouvre et le fermier apparaît dans l’encadrement de la porte. Voyant l’air abasourdi du promeneur, il demande :  » Vous n’auriez pas du papier toilette, je n’ai plus de poussins? »!!!

[separator style_type= »single » top_margin= »30″ bottom_margin= »30″ sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

C’est l’histoire d’un petit poussin qui fait son jogging.
Tout à coup, son chemin croise celui d’un serpent.
Le poussin passe en courant devant lui et lui crie : Bonjour Chef !
Penaud, le serpent le regarde sans rien dire ou faire.
Le lendemain matin, la même scène se reproduit, et le poussin crie au serpent : Bonjour Chef !.
Le serpent n’a pas le temps de réagir et laisse passer le poussin.
Le jour suivant, le poussin toujours à son jogging matinal, croise encore une fois le serpent et lui crie de nouveau : Bonjour Chef !.
Le serpent lui répond, Hep !, petit poussin, pourquoi m’appelles-tu chef ?.
Et le poussin lui répond : Oh moi, tout ce qui rampe et qui n’a pas de couilles, je l’appelle Chef !

[separator style_type= »single » top_margin= »30″ bottom_margin= »30″ sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]
C’est un fermier qui découvre un beau jour que l’une de ses poules ne pond plus que des œufs carrés. Décidant d’exploiter cette anomalie spectaculaire, il prévient l’INRA de son cas, lequel vivement intéressé, prend la poule en pension contre une bonne compensation financière.
Le problème, c’est qu’une fois installée a l’INRA, la poule recommence à pondre des œufs ovales. Convoqué pour constater le fait, le fermier va voir sa poule et lui demande ce qui ne va pas. Laquelle lui répond alors:
« Eh alors… tu crois que j’vais continuer à me casser le cul, maintenant que je suis fonctionnaire? »