Les 14 commandements de l’employé modèle

      1. Ne me donnez jamais de travail le matin, attendez 16 heures et apportez-le-moi seulement à ce moment-là. La pression d’une échéance serrée est rafraîchissante pour moi.
      2. Si le travail à faire est urgent, courez dans mon bureau toutes les dix minutes pour m’interrompre et me demander comment ça avance. Ceci m’aide beaucoup. Ou mieux encore, restez debout derrière moi à regarder ce que je fais et n’hésitez pas à me donner des conseils sur la façon de procéder.
      3. Lorsque vous partez, n’avisez personne et ne me dites jamais où vous allez, ceci me donne la chance d’être créatif lorsqu’on me demande où vous êtes.
      4. Si j’ai les mains pleines de papiers, de boîtes ou de fournitures, ne m’ouvrez pas la porte. Je dois apprendre à fonctionner sans les mains au cas où je deviendrais paraplégique.
      5. Si vous me donnez plusieurs choses à faire, vous n’avez pas besoin de me dire laquelle est prioritaire. Je fais de la télépathie !
      6. Faites de votre mieux pour que je sois obligé(e) de travailler tard le soir. J’adore mon bureau et je n’ai vraiment rien d’autre à faire et nulle part ailleurs où aller. Je n’ai rien ni personne dans ma vie en dehors de mon travail.
      7. Si je fais du bon travail et que vous êtes satisfait, surtout gardez ça secret. Si ça se savait, je pourrais avoir une promotion… je ne pourrais pas supporter de travailler pour quelqu’un d’autre que vous.
      8. Si je fais une erreur ou quelque chose que vous n’aimez pas, dites-le à tout le monde. J’aime être le sujet de conversation. Le fait de me faire parler de mon erreur à tout le monde m’aide à m’améliorer.
      9. Si un travail nécessite des instructions particulières, ne me les écrivez pas. En fait, attendez jusqu’à la toute dernière minute pour me les donner. Il ne faudrait surtout pas m’emmêler ou me retarder avec des informations utiles.
      10. Ne me présentez pas aux gens qui sont avec vous. Je n’ai aucun droit de savoir quoi que ce soit. Plus tard, lorsque vous me parlerez d’eux, je saurai immédiatement de qui vous parlerez grâce à mon incroyable capacité de déduction.
      11. Dans la hiérarchie de l’entreprise, considérez-moi comme le planton de base.
      12. Ne soyez gentil avec moi que lorsque le travail que je fais pourrait vraiment changer votre vie professionnelle et vous envoyer en enfer en cas de pépins.
      13. Racontez-moi tous vos petits problèmes. Personne d’autre n’en a, c’est agréable de voir quelqu’un qui a moins de chance que moi. J’aime particulièrement lorsque vous vous plaignez de payer trop d’impôts à cause de votre salaire élevé, lorsque vous me parlez de vos dilemmes de placements pour votre dernier bonus, ou quand vous vous plaignez d’avoir eu trois jours de pluie lors de votre dernier mois de vacances dans le Sud.
      14. Attendez mon évaluation annuelle pour me dire ce que mes objectifs auraient dû être; mieux peut-être, attendez d’avoir quelque chose à me reprocher pour le faire. Donnez-moi une note médiocre pour ma performance et augmentez mon salaire légèrement, à peine pour couvrir l’augmentation du coût de la vie. Je ne suis pas ici pour l’argent, de toute façon…