Histoires cochonnes

Histoire cochonne

 

Le plus croustillant des histoires coquines, c’est ici!!!

C’est trois filles qui ne savent pas faire l’amour, alors une des trois filles qui demande à sa mère si le soir elles peuvent faire l’amour.

La mère dit oui. Les trois filles vont donc chatter sur un site internet et passent des petites annonces.

Le soir elles eurent trois réponses et le lendemain les trois garçons se rendent chez elles et ils vont dans leurs chambres respectives, alors la mère monte voir si tout se passe bien et écoute à la première porte et elle entend « aie aie!!! » et à la deuxième « hi hi hi!!! » et à la troisième elle n’entend rien.

Le lendemain elle demande aux trois filles comment c’était déroulé leur soirée, la première répond :

Une petite foufoune et un gros zizi, ça fait mal, la deuxième répond un petit zizi et une grosse foufoune, ça chatouille et la troisième dit on ne parle pas la bouche pleine !

histoires cochonnes

Un ex va au mariage de son ancienne femme.

Durant la soirée, l’ex va voir le nouveau marié et lui demande d’un air arrogant :

– Comment tu trouves ça, de rentrer dans du stock usagé

Le nouveau marié le regarde droit dans les yeux et sans se démonter, il lui répond :

– C’est stupéfiant ! Passé les 6 premiers centimètres, c’est flambant neuf !

Un homme d’affaire monte à bord d’un train et se retrouve assis à côté d’une superbe femme.

Il remarque qu’elle est en train de lire un livre sur les statistiques sexuelles.

Il l’interroge sur ce sujet, et elle répond :

– C’est un livre très intéressant. Ainsi les Indiens sont ceux dont le pénis est le plus long, et les bretons sont ceux qui savent le mieux s’en servir.

– Au fait je m’appelle Florence. Et vous?

– Geronimo LE GENNEC ! Enchanté de vous rencontrer.

Histoires cochonnes libertines

Un prêtre et une nonne sont dans une tempête de neige. Après un moment, ils trouvent une petite cabane.

Exténués, ils se préparent à dormir.

Il y a une pile de couvertures et un duvet sur le sol, mais seulement un lit. Gentleman, le prêtre dit :

– Ma sœur, vous dormirez dans le lit, et je dormirai sur le sol, dans le duvet.

Alors qu’il venait juste de fermer son duvet et commençait à s’endormir, la nonne dit :

– Mon père, j’ai froid.

Il ouvre la fermeture de son duvet, se lève, prend une couverture et la pose sur elle.

De nouveau, il s’installe dans le duvet, le ferme et se laisse sombrer dans le sommeil, quand la nonne dit encore :

– Mon père, j’ai toujours très froid.

Il se lève à nouveau, met une autre couverture sur elle et retourne se coucher. Juste au moment où il ferme les yeux, elle dit :

– Mon père, j’ai si froid!

Cette fois, il reste couché et dit :

– Ma soeur, j’ai une idée : nous sommes ici au milieu de nulle part, et personne ne saura jamais ce qui s’est passé. Faisons comme si nous étions mariés. Enfin exaucée, la nonne répond :

– Oui, c’est d’accord.

Et le prêtre crie :

– Alors tu lèves ton cul et tu prends toi même ta … de couverture, connasse !